Valérie Monin, naturopathe à Cheignieu la Balme et Aix les Bains, près de Seyssel, Yenne et Chambéry, est spécialisée en soins énergétiques.

La médecine ayurvédique a conçu une méthode de guérison fondée sur le principe bio-énergétique : la marmathérapie.

Ce sont des points de réception cutanée, par lesquels circule l'énergie vitale : le prana. Il sont au nombre de 107. Ils sont similaires aux points d'acupuncture de la médecine chinoise, et se définissent en tant que lieu anatomique où la chair, les veines, les artères, les tendons, les os et les articulations se rejoignent. Ces points se mesurent avec les doigts, comme unité, en fonction de chaque individu. Ils sont de tailles différentes selon leur emplacement, et, peuvent mesurer de un à huit doigts de diamètre.

La marmathérapie est la méthode la plus directe pour régulariser la répartition du prana dans le corps physique d'un individu. Cette thérapie permet également de mieux comprendre les pratiques yogiques telles que le pranayama et les asanas, dont le rôle essentiel consiste à accroître et à réguler le prana en utilisant les nadis ou canaux d'énergie du corps subtil. Les marmas peuvent être comparés à des sortes d'interrupteurs praniques utilisés pour accroître ou diminuer le prana, pour le faire circuler ou interrompre son flux en différents endroits du corps selon les besoins.

Cette thérapie sert de complément aux différentes techniques ayurvédiques et les renforcent en augmentant leur efficacité et leurs capacités à stimuler le pouvoir d'autoguérison du corps. Elle y joue un rôle important en établissant un lien entre le corps physique et le corps subtil tel que le conçoit la science yogique. Il s'agit d'une méthode multidimensionnelle de la santé, qui traite les enveloppes physiques, énergétiques et mentales, , qui à leur tour, ont un effet sur les pérégrinations de l'âme.

En Ayurvéda, l'énergie vitale de l'être humain se nomme « prana », il est à l'origine du tridosha, et le facteur le plus important de la santé et la clé des thérapies. C'est une énergie biologique et positive du dosha vata dont dépendent la santé et la forme physique.

Grâce au prana, nous pouvons penser, éprouver des sensations, permettre à nos cinq sens et à notre corps d'interagir avec le monde extérieur. Il est la force vitale qui soutient nos processus physiologiques et psychologiques sans lequel, ils ne pourraient avoir lieu.

Selon Platon :

On ne doit pas chercher à guérir le corps sans chercher à guérir l'âme.

On ne peut guérir la partie physique sans soigner le tout. On ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme, et pour que l'esprit et le corps retrouvent la santé, il faut commencer par soigner l'âme. Car c'est une erreur fondamentale des médecins d'aujourd'hui : séparer dès l'abord l'âme et le corps.

Tous les soins ayurvédiques traitent le prana d'une façon ou d'une autre, en s'efforçant de le stabiliser et de l'harmoniser surtout par l'intermédiaire des trois doshas.

Les soins énergétiques seront appliqués avec une huile chaude sur une base de sésame et, une huile herborisée adaptée à votre constitution et, selon vos besoins.

 

Les termes de « massage, soins,... » sont employés dans le but de simplifier ce texte mais pas de se substituer à la médecine allopathique, la kinésithérapie ou à l'ostéopathie.

Les conseils et les prescriptions sont établis à buts préventifs et, doivent être utilisés en complément d'une alimentation et une hygiène de vie équilibrées. Ils ne peuvent, en aucun cas, faire l'objet de modifications ou suppressions d'ordonnance d'ordre médical ou paramédicale. Seul votre médecin est habilité à le faire. Ils ne dispensent pas d'un suivi médical ou paramédical régulier.

Retour en haut de page

Soins énergétiques
  • Valérie MONIN
  • 18 rue des gaillettes
  • 01510 Cheignieu-la-Balme
  • Port. 07.77.07.64.96
  • Espace Aurore 31 rue Jacotot 73100 Aix les Bains